Cartographie


Suivi gps et messages du bord

Bonjour à tous , juste un mot : 29 juin 2012 Il est 10 H 30 h TU soit 12 H 30 pour vous .Gros grain arrive par l’arrière , pluie , vent , mer très houleuse , murs d’eau de 4 à 5 mètres nous propulsent . Le grain est là , grosse pluie torrentielle , nous ne voyons pas l’amélioration prévue ... Le golfe de Gascogne est fidèle à sa réputation ! On est sur des fonds de 4.000 mètres qui vont passer d’un coup à 130 mètres , Alors forcément ça perturbe ! On prend 5 minutes de réflexion pour retourner en HAÏTI ... Dans un mois on peut y être , vaut-il mieux être miséreux avec du soleil ou pauvre sous la grisaille ! tel est le débat ? ...dommage le vent est contraire !

Dans ces conditions on avance à 6 kn de moyenne , on aura donc de l’avance , alors patience dans la nuit de samedi à dimanche on mettra à la cape !

- gps:46.441016,-8.181683 29 juin 2012 à 01 H00 + 2 pour vous , à 208 milles de GROIX , cap au 70 , vitesse moyenne 6,5 kn ( houle portante )

Dépression dans le Golfe Depuis ce midi nous sommes en plein dedans , des creux de 4 à 5 mètres , un vent de SW forcissant , ça écume de tous les bords , le bouquet final avant l’arrivée ! cependant c’est du portant vu notre cap au 70° . Je pense que la journée de demain nous conduira vers plus de calme ! ça serait préférable puisque nous allons couper la route des cargos sortant du rail du Cap Finisterre .

Le bateau est très difficile à barrer , j’ai une main sur le clavier , l’autre sur la roue , les embardées sont du fait de la grosse houle de l’arrière , on passe du 40° au 90° d’un seul coup et la vitesse de 10 kn à 4 kn en surfant ou en montant à la vague !

Question confort ya mieux , ceci ne nous a pas privé d’une tranche de THON avec des frites , ’’ Tant qu’il y aura de l’huile t’auras des frites ’’ a dit le cuistot ! et d’ajouter : tant que le pêcheur sera à bord tu mangeras du THON ! ’’ La messe est dite ’’ .

REQUIEM DES THONIERS de MOZART ....

Nous sommes sur la route directe , faites une droite entre les Açores et Groix , à la latitude de La Rochelle !

Un gros bateau droit devant vient d’entrer dans les cercles du radar , à 6 milles , distance de notre veille permanente , je l’ai à l’œil !

- gps:45.824933, -11.477616 28 juin 2012 A 350 milles de la bouée cardinale sud des chats , cap au 70 , vitesse 5 kn

Damien a pêché un nouveau thon ... Ce soir thon patate , le thon c’est très bon ! thon-thon-thon ...

Demain et vendredi on sera dans la dépression , au moins dans son sud , espérons que les valeurs annoncées sont les bonnes , 25 kn de SW ça ira vent arrière !

En ce moment à 01 H00 soit 03 H 00 pour vous , le vent est plein W modéré 5/6 , la mer peu agitée , le temps est brumeux , humide .

L’atterrissage est donc maintenant confirmé : GROIX SUD des CHATS - DIMANCHE 09H 30 . on y sera ! demain nous entrons dans le méridien 10° W pour couper le passage des cargos qui vont ou viennent de Gibraltar , en passant par les rails du cabo Finisterre . on veille !

- gps:45.240516,-14.129666 27 juin 2012 à 466 milles du phare des POULAINS , cap corrigé au 70 , vitesse 5 kn le vent est tombé , sous foc , trinquette et gv

Il est 01H 30 soit 03 H 30 chez vous . La nuit est très noire , le vent de SE modéré , la mer peu agitée .

Nous avons franchi le 45° parallèle Nord , sur notre carte ’’ conforme oblique ’’ à la latitude de BORDEAUX et à 240 milles dans le NW de LA COROGNE . Nous entrons dans le Golfe de Gascogne . Les courants suivant les pilot-chart nous sont maintenant directement favorables pour 0,5 kn .

On vient ce soir de terminer le thon , avec du riz , des patates , de la ratatouille , de la salade , etc... on aime bien le thon ! c’est très bon !

Dimanche 24 juin 2012

JPEG - 74.8 ko
23 juin 2012 atlantique

Voici donc la preuve irréfutable de la pêche au thon à bord du BRO WAROK , Damien est un excellent pêcheur . Ne pas comparer évidemment avec l’autre photo d’embarquement des thons à HORTA !


JPEG - 52.6 ko
20 juin 2012 Horta

Si HORTA est devenu ’’ LE PORT ’’ d’escale des transats ouest-est il reste un port de pêche important pour le thon et les calamars !


JPEG - 85.5 ko
17 juin 2012 Horta

Autre preuve de FAIAL - l’ ÎLE BLEUE , malheureusement sous la pluie , les chemins et les routes sont tous bordés d’hortensias .

Actuellement nous naviguons dans un vent de SW stable force 6 , une mer peu agitée , sinon une houle de l’arrière favorable . Nous avons parcouru 149 milles ces dernières 24 heures ; soit depuis le départ une avance de 39 milles sur l’estimation .

- gps:42.200833,-22.407883 Dimanche 24 juin 2012 à 868 milles de Belle île , cap vrai au 60 , vitesse 6 kn , vent SW soutenu , mer de l’arrière peu agitée , sous GV et trinquette ( le grand foc s’est à nouveau déchiré)

DIEU s’est souvenu qu’il fallait allumer les étoiles de temps en temps , ce soir c’est fait , mais il a oublié les quelques nuages noirs ... Être DIEU c’est un vrai boulot ! Il y a parait-il un interrupteur par étoile ! et il faudra les éteindre au petit matin !

Cet après midi DAMIEN a pêché à nouveau un thon , ce soir il était dans l’assiette ( le thon) accompagné de quelques batatas . ( patates en portugais ) . Demain vous aurez la photo .

Nous avons un très bon bateau , très solide , qui a fait ses preuves dans des conditions difficiles , qui marche bien au portant , nous venons de réaliser 268 milles en 48 heures , soit 28 milles de plus que la moyenne prévue à 5 kn qui est donc de 120 milles par 24 H.

Si nous continuons ainsi pendant les 10 jours , nous gagnons 140 milles soit une journée ! ( ce qui n’est pas garanti ) . Nous ne sommes qu’au tiers du voyage !

- gps:40.924633,-25.17485 23 juin 2012 a 1014 milles de Belle île , cap direct au 60 à 5,5 kn

Il est 00 H 30 , la brume , la pluie fine , la fraicheur , mais aussi la houle portante nous conduisent vers un way point marqué BELLE ÎLE .

Un temps à rester au lit avec une épouse compréhensive de la difficile condition masculine ... Il est réconfortant d’observer que nous ne sommes pas seuls dans ce cas !

Nous faisons route à trois , chacun ses 8 heures de barre ! l’ambiance à bord est bonne , il était pénible les derniers temps d’avoir à subir le comportement d’un équipier mal dans sa tête ! C’est le problème permanent de recrutement au dernier moment d’un équipage inconnu , un grand nombre de ces équipiers sont débarqués dans le premier port , malgré les ressentiments et les amertumes .

Il est vrai que la vie sur un bateau est particulière , la proximité , la nourriture , l’hygiène car on ne peut se laver tous les jours , les caractères des uns et des autres , le mental pour affronter des semaines de mer , la météo parfois difficile qui conduit à la peur dans ce milieu qui reste hostile , la navigation de nuit , etc...

Malheureusement certains se proposent comme équipiers sans avoir intégré tout cela , la vision romantique des cartes postales n’est pas suffisante pour affronter une transatlantique et de surcroit une double transat comme c’est notre cas !

Il est donc indispensable de débarquer les doux rêveurs avant le grand saut !

La fonction de capitaine qui doit prendre des décisions radicales , n’est pas toujours très simple car elle n’est pas comprise par des non marins !

Bonne nuit à tous , nous n’avons plus que 2 heures de décalage !

- gps:39.292716,-27.899316 21 juin 2012 - cap 35 - vitesse 6 kn mais seulement 5 kn en vitesse de rapprochement car nous ne sommes pas au cap 55 .

Ce jeudi matin 21 juin à 07 H 30 nous avons quitté le port de HORTA sous un bon vent d’est , très accentué par les effets de vents et courants circulant entre les îles . Les îles PICO et SAO JORGE bordent le canal qui les séparent de FAIAL . De bons creux de 3 à 4 mètres par le travers font rouler le bateau bord sur bord , le pont est bien lavé mais ce n’est pas très confortable !

Nous avons débarqué Maël , qui avait un mental un peu fragile pour cette traversée , et cela engendrait des répercutions sur la cohésion de l’équipage . Nous sommes donc actuellement 3 membres d’équipage ! C’est un peu juste mais on va le faire .

Sur notre route actuelle cap au 30 , nous ne pouvons faire mieux dans cette mer très agitée , le cap vrai étant le 55 , nous avons doublé l’île de Graciosa , la dernière à 17 H. ne restent devant nous que les 1.173 milles qui nous séparent de BELLE ÎLE en MER !

Si nous parvenons à maintenir une moyenne de 5 kn , nous serons au rendez vous le dimanche 1er juillet dans l’après midi .

19 juin 2012, Bloqués à Horta. Fort coup de vent de NNE dans la nuit qui nous maintient au port encore toute la journée , normalement mollissant , le départ est prévu demain matin jeudi a 08h00 . L’avantage de l’inconvénient est que le vent tournant SW , il nous sera possible de faire route directe cap au 65°sans avoir a monter plus au nord pour chercher le bon vent .

Nous avons perdu 2 journées , dont hier le gazole n’a été livré qu’a 18h00 en hors-taxe après de longues et multiples discussions avec la douane et les autorités du port . Finalement le tarif de 1€ par litre nous a été accordé .

JPEG - 61.7 ko
19 juin 2012 Horta
JPEG - 63.2 ko
19 juin 2012 Horta
JPEG - 129.9 ko
19 juin 2012 Horta

Malgré la pluie quotidienne , yann a réussi a nous immortalisé par un petit graffiti sur le quai . J’ai réussi a récupérer quelques plants d’hortensias , prions qu’ils tiennent le voyage .

- gps:38.54405,-28.617033 17 juin 2012 Mouillage à Horta - cap néant - vitesse dodo !

Nous voici donc au mouillage das le port de HORTA , 7 euros par jour pour le bateau , sanitaires et douches comprises pour tout l’équipage , c’est raisonnable .

L’île de FAIAL est vraiment très verte , les maisons colorées , c’est très joli , sans inspirer l’impression de richesse ressentie aux Bermudes .

Le port de HORTA est très propre , de nombreux petits magasins et restaurants donnent une dimension très humaine . Pas de grandes boutiques au luxe artificiel et tapageur .

Juste en face , à 1 mille , l’île PICO qui porte bien son nom , dominée par son sommet souvent embrumé de 2.300 mètres , très impressionnant de par sa proximité et sa verticalité .

Nous pensons repartir soit mardi ou mercredi matin . Il faudra négocier le gas oil hors taxe , j’ai rendez vous avec la douane , ce n’est pas gagné ! le tarif public est à 1.30 € ... Par contre la vie en ville n’est pas chère , le café au bar est à 0,70 € , la bière pression à 1 € .

La date de retour au PORT LOUIS est prévue pour le dimanche 1er juillet dans l’après midi, si tout va bien !

- gps:38.534533,-29.746316 16 juin 2012 Terre en vue - cap 95 - vitesse 6 kn avec les courants favorables .

Nous avons doublé l’île de FLORES ce midi , mais sans la voir , malgré son sommet de près de 1.000 mètres ! Le temps était très brumeux et la distance de 30 milles au nord de notre route , HORTA étant plus au sud .

Il est 02 H 30 et à 51 milles , soit une dizaine d’heures , du port . La nuit est très noire , le vent SW modéré , la mer peu agitée.

Si DIEU le veut , on espère bien ce soir déguster une belle paëlla à FAIAL ! bien sur les raviolis d’hier étaient encore un exploit de Leclerc Riantec mais on veut bien changer un peu !

On se prépare donc à se faufiler entre les îles de PICO et FAIAL pour entrer à HORTA ! on vous tiens au courant .

- gps:38.866633,-32.521183 15 juin 2012 - cap 90 - vitesse 5 kn

Nous sommes maintenant à 61 milles de FLORES . La nuit est très noire , le vent de SW est modéré , la mer calme , le bateau se dandine gentiment par petit vent et courants portants .

L’équipage à de nouveau fait du pain , excellent . Damien a pêché deux bonites , ( il est marin pêcheur en Guadeloupe ) donc poisson frais au menu .

- gps:38.891916,-37.687783 , 13 juin 2012 A 290 milles de FLORES cap 90 direct HORTA , vitesse 4,5 kn courants contraires .

Il est 00 H 30 , le soleil ne brille plus mais il a brillé, ça fait du bien d’ouvrir toutes les claires voies , fermées depuis une semaine , ventiler , sécher , laver le linge et les gorets ... Cette nuit épais brouillard , black, dark !

Hier petite fuite d’eau à la machine sur le circuit de refroidissement eau de mer , mais Damien qui adore la mécanique , est parvenu à colmater en posant un pansement et trois colliers , ça tiendra jusqu’à HORTA ou il faudra envisager une soudure !

Les équipiers se sont mis à faire du pain dans le petit four , un vrai bonheur de tâter ces petites miches , ça nous manquait ...

Ce midi haricots verts et maquereaux à la moutarde ( nouvelle cuisine ) ce soir potée aux choux et légumes restants , les derniers , il ne reste plus rien , mais on n’a rien jeté me dit Yann le nouveau boulanger !

- gps:38.69295,-40.034816 12 juin 2012 à 400 milles de Flores, cap au 80° , vitesse 5 Kn .

Ça se calme un peu , la houle du sud est moins importante malgré un roulis persistant .

Nous ne sommes plus qu’a quatre jours des Açores et les prévisions météo envoyées par Jacques sont réconfortantes , le vent passant sud-ouest puis ouest nous sera favorable pour l’arrivée à Horta . Le soleil est toujours aussi discret , le ciel reste couvert mais la pluie a cessée donc moins d’humidité à bord .

La vie continue son petit rythme quotidien ; ce midi salade de carottes rappées avec concombre et thon plus pain maison ! Ce soir Chili con carne Leclerc Riantec .

- gps:38.223566,-42.4131 11 juin 2012 A 515 milles de FLORES - vitesse 5,5 kn - cap 70

Nous cherchons la fin de la queue de la dépression qui n’en finit pas ! Deux jours de mer très agitée , le bateau roule et cogne très fort par cette grosse houle de travers venant du sud , l’humidité est partout , le pont est rincé , le linge sèche dans la machine ! un vrai bonheur !

Encore une semaine de mer avant FAIAL et le port d’HORTA . Arrivée prévue samedi matin . Le rythme des quarts , les succulents repas ( ce soir cassoulet LECLERC ) la lecture , l’écriture , le sommeil en pointillés , c’est ainsi qu’avance le bateau !

- gps:37.697716,-44.488683 10 juin 2012 vitesse : 5 kn cap 80° à 618 Milles des Açores ( Flores )

il est 06H00 je prends un nouveau quart jusqu’à 09 H . le précédent s’est terminé à 03 H .

Comme prévu sur les UGRIB de Jacques nous sommes dans la queue de la dépression dont le centre est situé plus au nord .

Le vent est sud , la houle bien formée , de travers par rapport à notre cap au 80 , le bateau roule bord sur bord , c’est très confortable , tout vole dans tous les sens !

Cette nuit à 01 H d’abord un écho au radar , puis une lumière sur tribord qui se rapproche lentement , inquiétude nous sommes sur des routes de collision ! j’appelle sur le canal de veille , le 16 , ’’ I CALL THE MERCHENT VESSEL ON MY STARBORD , I AM OLD GAFFER SAILING ON 80 AT 5 KNOTS DO YOU READ ME OVER ! par deux fois ... Rien, nobody ! personne à la veille !

Durant ce temps le bateau se rapproche dangereusement , si bien que je demande à Yann , qui est de quart avec moi , de mettre la barre à gauche toute afin de décrire un cercle de 360 ° et venir passer derrière lui !

Ceci serait banal si l’on était pas à plus de 600 milles de toute terre , soit 1000 kilomètres d’eau disponible autour des bateaux et que celui ci est le seul aperçu depuis cinq jours !

Je pense que pour demain nous serons sorti de cette maudite grisaille , que la dépression aura poursuivi sa trajectoire vers le NE , alors que nous attaquerons la dernière semaine avant les Açores.

- gps:37.333916,-46.65285 , 9 juin 2012 cap au 80°

La baston d’hier s’est calmée en soirée , mais nous avons eu une pluie incessante toute la journée. La nuit est noire , la mer devenue calme , le vent est tombé , nous marchons au moteur à 5 Kn . Horta distante de 852 milles , arrivée prévue samedi matin

- gps:36.808833,-49.00795 8 juin 2012 cap 70° , vitesse 6-7 Kn .

on se prend une nouvelle dépression , il a plu des grosses cordes toute la journée , a minuit dans les rafales on marchait a plus de 10 kn sous voiles , on a tout affalé en catastrophe , a sec de toile , vent arrière on marche toujours a 7 kn .

- gps:36.336183,-51.606816 7 juin 2012 vitesse 6 Kn , cap au 70°

En ce moment la météo s’est un peu calmée nous avons toujours un bon vent de sud-ouest force 7 avec rafales , mais compte tenu de notre cap au 70° nous naviguons grand largue ce qui reste assez confortable malgré le roulis permanent .

Nous venons de franchir en soirée le seuil des 1000 milles nous séparant de Flores .

- gps:35.624983,-54.24765 6 juin 21012 à 1104 milles de Florès, vitesse 6-7 Kn , cap au 70° , vent S-W , force 8 , mer très agitée .

Demain nous allons passer le seuil des mille milles nous séparant des Açores et ce n’est que vendredi que nous serons à mi-chemin des

1678 milles depuis les Bermudes .

Ce soir lentilles et gâteau de maïs , Yann à mis le tablier du chef ...par contre le corned beef n’est pas exactement a notre gout !

- gps:35.008316,-56.741616 , 5 juin 2012 à 1231 milles de Florès notre position est : cap au 75° , vitesse 5.5Kn , vent de S-W , mer agitée , naviguons sous foc , trinquette , GV , artimon .

il fait presque jour sous une grosse lune bien ronde . Ce soir à 19h00 alors que j’étais à la barre cap au 75°, j’ai aperçu au radar un signal transpondeur venant de 80° sur bâbord , cette ligne de pointillés caractéristiques de l’émission d’une bouée de détresse . J’ai alerté l’équipage afin de vérifier avec moi la présence et le cap de provenance du signal émis environ toutes les 5 minutes .

Après plusieurs vérifications et confirmations nous avons décidé de faire route au 350° pendant 2h00 car le transpondeur radar émet généralement jusqu’à 10 milles . Une veille attentive est exercée à la tombée de la nuit dans une mer difficile grosse houle de travers , tant au radar qu’a la jumelle , mais finalement le signal a disparu et rien n’a été aperçu , ni feux de détresse ni lumière d’aucune sorte !

Après 10 milles parcourus nous avons décidé de reprendre notre route cap au 75° vers les Açores . Il est bon de savoir qu’à plus de 350 milles des Bermudes il ne passe que très rarement des bateaux , qu’il n’y a aucune autre terre à moins de

1000 milles et que les chances d’être récupéré dans un radeau de survie sont infimes .

Dans ce cas la seule solution est de posséder un téléphone irridium et un gps portables afin de signaler sa situation et sa position ; nous avons ces appareils à bord , en espérant ne pas s’en servir dans ces conditions .

Ce midi couscous , ce soir paella , deux nouveaux exploits du centre Leclerc de Riantec !

- gps:33.452316,-61.708133 3 juin 2012 vitesse 6 KN. cap 65 - à 1494 milles des Açores ( FLORES )

Le vent du sud est revenu , grand foc, trinquette , gv, artimon , vitesse 6 kn . Depuis ce matin on se trainait comme des limaces vent nul , mer plate , ça fait du bien au moral de voir un bateau bien vivant . Je pense qu’il y a une réaction de satisfaction à la bonne nouvelle annoncée ce soir , le BRO WAROK vient d’être officiellement classé ’’ BATEAU du PATRIMOINE ’’ .

Ma chère et tendre épouse , il faudrait envoyer une copie de ce diplôme à Jacques pour info , à Pascal pour qu’il le mette sur le site des croisières BAGEAL , et encore au centre de sécurité des navires af mar Lorient , à Mathieu Le Guern af mar AURAY , à l’office de tourisme de Lorient en leur indiquant que le bateau sera opérationnel dès le 07 juillet, le noter sur les flyers à imprimer , en faire plastifier 3 exemplaires , et enfin remercier la fondation des bateaux du patrimoine .

Le mettre aussi sur le site de Marins du Monde et en informer nos partenaires Produit en Bretagne et autres !

Je suis de quart avec Yann de minuit à 03 heures , il vient de me servir une petite soupe chinoise bien chaude , c’est l’extase , mon corps exulte , le pauvre il ne lui este plus que cela ! ( pour l’instant ) ...

Depuis le départ des BERMUDES poissons à tous les repas , pêchés la bas par l’équipage , avec riz , patate , riz , patate .

- gps:32.543616,-63.8015 Vendredi 1er juin cap au 70° , vitesse 5 Kn .

il est minuit et c’est sous un beau clair de lune que nous vous annonçons avoir quitté l’île des Bermudes

à 15h00 , heure de sortie du long et sinueux chenal qui nous a d’abord mené vers le Royal Naval Dockyard pour un plein de gazole .

Ce chenal long de douze milles longe toute la côte nord de l’île qui est cernée par les cayes à fleur d’eau , une attention particulière

est indispensable tout au long du parcours , car omettre une seule balise et l’échouement est assuré .

Si nous regrettons la beauté de cette île ou règne un ordre parfait dans un empire financier assurant la quiétude la propreté et la courtoisie ,

notre porte monnaie ne regrette pas ce départ car il y était plutôt malmené par une vie au minimum deux fois plus chère que chez nous !

Nous faisons route vers l’archipel des Açores distant de 1678 milles soit 14 jours de mer a la vitesse moyenne de 5 Kn . Nous n’avons pas encore décidé si nous optons pour l’île de Flores ou de Faial en fonction des services disponibles , carburant , banque , poste ,

eau douce etc .

Nous sommes maintenant quatre membres d’équipage , Aurélie ayant préféré rentrer en avion , les 9 jours de mer depuis Cuba l’ayant un peu perturbée .

- gps:31.49805,-65.999083 27 mai 2012 vitesse 5.5 Kn , moteur accéléré , cap 45°

Dernière nuit en mer pour cette étape , la nuit est toujours très noire , nous sommes à 87 milles de l’entrée de la baie , il est 21h00 , arrivée prévue vers 15h00

- gps:28.563666,-68.270533 25 mai 2012 à 300 milles de l’escale , vitesse 5Kn ,vent d’est soutenu ,mer un peu agitée , route au 35° .

Actuellement nous avons du bon vent et marchons a 6 Kn le jour avec toute la voilure et 5 Kn la nuit , le foc en moins pour prévenir les grains violents de la nuit . Nous sommes à 300 milles des Bermudes que nous atteindrons dimanche dans la journée .

La soupe aux poireaux de ce soir était excellente , bravo au centre Leclerc de Riantec , de plus Aurélie nous a fait un gateau de semoule au rhum et raisins secs , bonne bouffe bon moral .

- gps:23.770083,-71.46925 22 mai 2012 , cap au 35° , vitesse 5Kn à 600 milles des Bermudes . Pas a pas nous progressons vers ’content de partir , content de revenir’ comme disent les marins !

Ce soir nous avons diné des spaghettis a la tomate , avec un verre de vin rouge chacun , c’était excellent et méritait de figurer sur le livre de bord

- gps:22.332633,-72.520333 21 mai 2012 vitesse 3,5 à 4 Kn , à 750 milles du port de Hamilton soit une ETA à dimanche 27 mai dans la journée

JPEG - 114.2 ko
21 mai 2012

Les instants se suivent mais ne se ressemblent pas ! Nous venons d’essuyer un grain violent , la cabine arrière est trempée la couchette du capitaine est une baignoire ! Ce soir le ciel était très orageux et zébré de nombreux éclairs , cependant cela semble se calmer un peu .

JPEG - 102 ko
21 mai 2012

Contraste avec la journée ou la mer était lisse le soleil bien brillant ce qui à permis aux quatre petits canards de barboter un peu dans une mer d’un bleu profond , trois kilomètres d’eau sous le bateau .

Le capitaine étant privé de baignade pour raison de sécurité !

JPEG - 109.7 ko
21 mai 2012

Nous avons aussi tenté une navigation à la voile pure , trois voiles d’avant , grand-voile et artimon , toute la garde robe à poste ! mais

espoir déçu , le vent est tombé et la voile gazoline à repris le dessus !

Nous venons de dépasser la pointe est de Mayaguana island , très dangereuse bordée de récifs et d’épaves , ce qui en cette nuit noire

nécessite une grande vigilance d’autant que des grains violents sont apparus .

Nous faisons route vers les Bermudes cap au 35° très difficile à tenir du fait d’un vent de nord-est de face , .

- gps:21.2535,-73.616416 20 mai 2012, vitesse 5KN , cap au 50°

JPEG - 68.6 ko
19 mai 2012 - Aurélie Cottier

Ci-jointe photo de Aurélie notre nouvelle équipière qui s’est bien remise de son mal de mer du premier jour , désormais elle assure ses heures de quarts à la barre comme tout le monde . Plus d’infos : www.aureliecottier.com

Il et 01h30 local nous doublons actuellement Great Inagua island par le nord avant de faire route directe vers les Bermudes .

La nuit est noire ,le ciel orageux zébré de multiples éclairs , vend d’est modéré il pleut .


- gps:19.905466,-74.538666 19 mai 2012, vitesse 4KN vent d’est modéré dans le nez , mer calme

Actuellement nous faisons route vers Punta Caleta , la pointe sud-est de Cuba .

- gps:19.57075,-75.51725 15 mai 2012, route au 330° .

Route du Cigare. Au gré des flots sur la route des ’Havane du père Fidel’ nous voguons à 3 noeuds en organisant notre heure d’arrivée au petit matin . Il est 01h30 local la nuit est noire , la mer calme , un vent de nord modéré et à 30 milles du port de Santiago de Cuba.

- gps:18.250716,-74.645166 14 mai 2012 vitesse 5KN , cap au 320° a la latitude la pointe à bougaux

30 avril 2012, Bro Warok à Port Morgan

- gps:17.828416,- 72.367666 29 avril 2012, cap au 320° , vitesse 6 KN , vent soutenu de NE , mer agitée , à 70 milles de l’île à vache

soit 12h de route , arrivée 01h00 du matin nous devons donc ralentir de 6h ... Un mouillage est prévu par 3000 m de fond mais nous n’avons que 50 m de chaine .

Il est 12h30 local nous apercevons la côte d’Haïti , notre position nous place dans le sud du cap Jacmel , cap au 320° nous allons longer la côte à environ 10 milles pour prendre ensuite un cap au 270° vers le sud de l’île à vache que nous allons contourner par l’ouest.

Cette nuit à 02h30 nous avons doublé le cap mythique de l’île Alto Vela dans le sud de la République Dominicaine . Actuellement nous avons environ 5h00 d’avance sur l’atterrissage à l’île à vache que nous ne voulons pas aborder de nuit , l’heure idéale pour nous étant 07h00 du matin afin d’éviter les nombreux engins de pêche qui bordent la côte .

- gps:17.179183,-68.675083 un plat de pâte à l’ail nous attend, il est 19h30 ce 28 avril.

Actuellement dans le sud de Isla Saona sud est de la République Dominicaine , mer calme , alizé modéré , cap au 275° , vitesse 5KN , a moins de 300 milles de l’île à vache soit deux jours et demi de navigation .

- gps:17.007733,-66.054916 27 avril 2012 cap au 280° , vitesse 5 KN

Aujourd’hui journée calme une mer belle alizé modéré nous atteignons le sud de Porto Rico , à 400 milles de l’île à vache

- gps:16.476,-64.290833 26 avril 2012, vitesse 5 KN , cap au 290°

JPEG - 132.6 ko
26 avril 2012

Nous naviguons actuellement en mer des caraïbes dans le sud des îles vierges à hauteur de l’île Sainte Croix à 550 milles de l’île à vache mais notre arrivée pourrait être retardée de 48 h si nous faisons une escale à Saint Domingue .

Notre position actuelle est : 1 .

Aujourd’hui comme hier , bonnes pêches , deux dorades remontées à bord mais aussi trois autres ramenées le long du bord mais qui au dernier moment ont préférées le grand large...

- mardi 24 avril, départ de Pointe à Pitre vers Haïti

- gps:16.221266,-61.52975 16 avril 2012, vitesse : cadence locale, cap : ti-punch

Le détail de l’arrivée par ici

- gps:16.8984166,-58.0509166 15 avril 2012 3h30 TU à 184 mille de la Désirade. Vitesse 4.5 KN , Cap au 260 , Vent nul , Mer plate , Nuit noire .

- gps:17.425083,-56.058433 14 avril 2012 03h00 TU à 293 milles de la Désirade, Cap au 260 , Vitesse 5.5KN .

Pour l’instant nous maintenons l’heure de midi pour le passage a l’extrémité Est de la pointe des châteaux ( colibris-souffleur ) pour la séance photo et un atterrissage à la marina du bas du fort vers 17h .

Le vent de NE a un peu forci , la nuit est très noire , la mer peu agitée , le bateau tient bien son cap , il est fougueux comme un étalon !

- gps:17.663666,-54.892 13 avril 2012 à 14h30 TU, cap au 260, vitesse timidement 5KN

les alizés sont aussi timides que les dauphins sont nombreux, selon Nicolas ils étaient encore une bonne trentaine ce midi jouant avec l’étrave du bateau. Quelques oiseaux ’paille-en-queue’ ont aussi fait leur apparition.

Dans ces conditions nous galopons à peine à 5 KN, ce qui nous renvoie à une ETA dans la soirée de lundi, sera précisé ultérieurement.

Nous sommes à 360 milles de l’île de La Désirade où nous aurions aimé passer la nuit, mais tous les conseils éclairés nous en privent.

Les alizés de nord-est sont modérés, la mer peu agitée, le soleil peu inspiré.

L’équipage est un peu anesthésié par 20 jours de quart à la barre hachés par des tranches de sommeil de quatre heures et autres boîtes de conserve, amoureusement arrangées par Nicolas. On fera mieux demain, si dieu le veut.

- gps:18.260266,-52.6640833 12 avril 2012 à 13h TU, à 522 milles de PAP, cap au 260, vitesse 5KN

Ce matin à l’aube, nous avons à nouveau découvert le fruit d’appontage nocturne de plusieurs poissons volants que les rapaces du bord, sous la direction de Dany ont dévoré tels les ogres païens.

La météo s’est un peu calmée, le vent est modéré et la mer un peu moins agitée, seul l’équipage reste fébrile dans la proche perspective des rhums arrangés et autres pina-coladas qui les attendent.

- gps:18.9371,-48.928533 10 avril 2012 à 18h30 TU cap au 260, notre ETA est dans la nuit ou au petit matin du mardi 17 Avril.

nous considérons avoir changé de continent à la vue du climat tropical qui s’impose, lourde chaleur suivie de nombreux orages soudains !

Ce matin, nous avons été accompagnés de gentils dauphins qui ont longuement joué avec le bateau, passant dessous et jouant à l’étrave.

Autre curiosité locale, hier soir Dany était à la barre, la porte babord de la timonerie grande ouverte, ce qui place tout de même son cerveau à trois mètres au dessus du niveau de la mer, lorsque soudain, un poisson volant, survenant en rase-motte, est venu lui percuter la tête en plein vol ! Le voilà phosphoré pour la vie... (ne riez pas, cette histoire est véridique, et le petit poisson récompensé de son exploit a été remis à l’eau et une ampoule s’est allumée sur le sommet du crâne de Dany)

En ce moment la météo est un peu calmée, le vent de nord-est est modéré, la mer peu agitée, nous tenons paisiblement la moyenne de 5KN et avons progressé jusqu’à 738 milles de PAP

- gps:19.444333333,-46.85125 9 avril 19h00 TU cap au 260, 5KN

JPEG - 46.2 ko
9 avril 2012 orage et arc en ciel

nous voici donc à 860 milles de l’île papillon, c’est à dire à 7 jours tout rond si notre progression se poursuit à 5Kn de moyenne, le vent est bien tourné de nord-est mais mollissant, le courant et la houle sont portants vers l’ouest et nous essuyons des pluies orageuses suivies de magnifiques ’arc-en-ciel’.

Cet après-midi nous avons sorti et vérifié les chaînes de mouillage en vue de l’escale probable à La Désirade.


- gps:19.741111,-44.613889 8 avril 2012 a 986 milles de PAP, vitesse 5.5KN

JPEG - 94.3 ko
8 avril 2012
JPEG - 74.9 ko
8 avril 2012

C’est aujourd’hui à 15h30 TU local que nous avons franchi le cap des 1000 milles qui nous séparent de la Guadeloupe.

Cependant, notre ETA nous place en arrivée le 16 Avril à minuit à PAP, ce qui n’est pas faisable de nuit, donc EN CE CAS la décision est prise de prendre un mouillage à La Désirade qui est sur notre route et où nous arriverons au minimum 6h plus tôt puisqu’elle est distante en amont de 30 milles de PAP. Voici quelques photos de l’équipage à la manoeuvre

JPEG - 80.4 ko
8 avril 2012
JPEG - 91.5 ko
8 avril 2012
JPEG - 76.6 ko
8 avril 2012

- gps:20.025,-42.391944 8 avril 2012 à 18 H 05 TU cap au 260, vitesse : 5 Kn, vent E / NE modéré, mer peu agitée

- gps:21.291083,-38.7253333 6 avril 2012 à 20h00 TU à 1329 milles de la Guadeloupe, cap au 260, vitesse 5KN.

JPEG - 127.5 ko
6 avril 2012 kreiz ar mor
JPEG - 111.9 ko
6 avril 2012 kreiz ar mor

C’est à 17h36 TU local, soit 21h36 chez vous que nous avons franchi la mi-parcours nous séparant de 1340 milles de chaque côté de l’atlantique.

Effectivement comme prévu nous avons chevauché un arc-en-ciel culinaire, Nicolas et Yann ont laissé s’exprimer leur talent, bien arrosé d’un Bordeaux Moulis millésimé apporté par Almo.


- gps:21.578611,-37.194444 le 5 avril 2012 03h00 TU Cap au 260.

Merci pour tous les petits messages de réaction, mais vous devez savoir que la dorade n’a pas vécu plus de 24h dans nos assiettes, nous sommes quand même cinq a bord et le poisson volant n’a pas résisté a plus d’un seul coup de fourchette.

L’équipage a besoin de ces protéines de réconfort car si apparemment nous donnons l’impression d’être en croisière, il n’en est rien en réalité car d’une part nous devons tenir la barre jours et nuits ce qui ne nous permet pas de dormir plus de quatre heures d’affilé, d’autre part ce bateau âgé tout de même de 64 ans nécessite une vigilance de tous les instants. Nous vous passons les détails mais il y a trois jours nous avons eu une alerte sur une fuite de gazole venant d’un des filtres et il n’est pas évident de changer des joints dans une mer tout de même agitée.

Cette nuit encore, une nouvelle alerte a la température du moteur qui est montée a plus de 100°... donc a chaque fois un peu d’angoisse, nous sommes quand même a plus de 1000 milles de la terre la plus proche, cette fois après arrêt du moteur et une longue vérification c’est seulement le manomètre qui a rendu l’âme.

Et il en est ainsi chaque jour de tous ces petits incendies qu’il faut vite éteindre.

Nous avons aussi transféré les 1000 litres de gas oil stockés au pied du grand mât donc de l’avant vers l’arrière , dans les réservoirs principaux , manoeuvre en mer toujours agitée .

Tout ce stress, ajouté au manque de sommeil contribue a une fatigue générale de l’équipage qui commence a se faire ressentir. Nous attaquons maintenant la deuxième moitié de la traversée de la grande marre aux canards il ne reste plus que 1300 milles soit 11 jours de mer avant la Guadeloupe ...

Le moral est bon , Nicolas fait des prouesses en cuisine et chacun donne tout ce qu’il a en lui pour l’intérêt général. Merci pour tout le boulot fait à terre.

- gps:21.8025,-36.112778 4/04/2012 13h30 TU cap au 250, vitesse 5KN

JPEG - 82.5 ko
4 avril 2012 - Flying Pesked

la bonne nouvelle du jour est l’arrivée sur le pont du premier poisson volant ’flying pesked’, curieusement, il est passé par le sabord babord, car notre pavois un peu élevé est un obstacle aux appontages... Nous craignons avant tout une rude cohabitation entre le pigeon et les poissons volants...

Nous effectuons en moyenne 120milles par 24 heures, ce qui nous place aujourd’hui à 1478 milles de Pointe à Pitre. ETA prévue le 17 Avril au matin (si dieu le veut).

Cette nuit ou demain matin, nous franchirons la mi-parcours, à la croisée du quarantième méridien ouest et du vingtième parallèle nord, mais nous ferons un communiqué en ce sens dès demain afin de tenir informés nos différents partenaires de l’évolution de notre voyage.

Le vent est de nord est modéré, la mer peu agitée, une houle de l’arrière nous pousse avantageusement vers l’ouest. Il fait un soleil magnifique.

- gps:22.001944,-33.535833 le 03/04/2012 à 8H00 TU, cap au 260, vitesse : 5 Kn.

Le vent est d’est, modéré. La mer : force 3/4, houle de l’arrière.

Dany vient de bondir comme un cabri sur le pont, au son endiablé du fil de son moulinet, ça mord ! Quelques minutes plus tard, il revient, glorieux, son trophée à la main : une superbe daurade ... Le pigeon virevolte autour du bateau. Les poissons volants commencent à faire leur apparition !

- gps:21.969167,-32.551667 le 02/04/2012 à 20H TU, cap au 260 , vitesse : 5 Kn, vent de nord-est modéré.

Mer un peu calmée mais houle significative de l’arrière toute la journée. Ce qui nous a permis de faire de belles moyennes. Dany nous a sorti une belle daurade des profondeurs et du bleu de ce bel océan. Le pigeon roucoule comme il peut, le bateau roule et l’arrivée en Guadeloupe se situe toujours au 17 Avril si on tient la moyenne de 5 Kn.

- gps:22.513056,-29.601667 le 01/04/2012 à 13H30 TU, route au 260

- gps:22.879722,-27.918889 le 31/03/2012 à 18H30 TU vitesse / 5 KN , route au 255

- gps:24.125278,-24.495 le 30/03/2012 à 2H00 TU vitesse : 5 Kn, route au 240

- gps:24.696389,-23.240278 29 mars, 11h30 TU.Le bateau se trouve à 2204 milles de l’arrivée à 5 kn de moyenne.

- gps:25.666667,-19.80 27 mars à 20h30 TU, route au 260, vitesse 5.5 KN

JPEG - 83.1 ko
27 mars 2012 - banc de dauphins
JPEG - 101.5 ko
27 mars 2012 - banc de dauphins

Cet après-midi, un impressionnant troupal de dauphins, des centaines, nous ont offert un ballet de danse aquatique.


- gps:26.183333,-18.1833333 Il est 04h00 TU ce 27 mars 2012, le laitier commence sa tournée ! Vitesse 5KN ; Cap Moyen 240.

A 2487 milles de l’arrivée, le cap vrai est au 265 mais nous avons choisi de faire un peu plus de sud pour avoir des vents stabilisés. Nous avons bien reçu le mail de Nathalie concernant la gratuité du port pour une semaine, la marina de Pointe-à-Pitre souhaite ainsi soutenir notre projet. Nous aurons aussi le gazol en détaxe. Concernant la réparation du pilote, nous avons le contact avec l’agent de RAY MARINE en guadeloupe, il convient de s’assurer avec Christophe ou Erwan de ELEC OCEAN que le moteur de rechange du pilote lui sera livré pour le 17 avril, date prévue de notre arrivée.

Nous quitterons la Guadeloupe le dimanche 22 avril au matin pour Haïti. Nous avons toujours un passager clandestin : le pigeon voyageur.


- gps:26.616667,-17.25 26 mars 2012, vitesse moyenne 4.5KN cap au 230. Notre zone est sud canaries.

En fin de semaine nous serons cap vert. Depuis hier midi nous assurons des quarts d’une demie heure chacun à la barre. Cette nuit les conditions étaient difficiles, dans le sud des canaries les fonds passent de -3500m à -60m ce qui crée une houle désordonnée

qui se conjugue avec des vents des hautes montagnes de plus de 3000m créant un effet de tuyère entre les iles , le cap est très difficile à tenir. Aujourd’hui le vent est stabilisé au nord, la houle est modérée, nous venons de manger un excellent plat de saucisse purée, tout va bien !

JPEG - 85.1 ko
26 mars 2012

Nous avons la visite d’un pigeon voyageur, bagué de bleu, certainement en mission, fatigué il se repose sur la bôme, Dany lui à donné de l’eau

et du quatre quart breton pour lui donner un peu de notre vigueur.

Nous espèrons que Christophe saura apporter une solution au pilote, faute de quoi le retour ne sera pas assuré...


- gps:28.130128,-15.433502 21 mars 2012, 16h45 Arrivée au port de Las Palmas

- Ce dimanche 25 Mars, jour du grand saut à travers l’Atlantique.

De Las Palmas à Pointe à Pitre, 2681 milles sont à couvrir.

Les vents de nord - nord est sont à priori favorables au départ.

Nous allons longer la côte est de Gran Canaria, route au sud sur environ 30 milles avant de prendre un cap sud ouest au 225, qui progressivement nous conduira, vent portant, vers la latitude de 17 nord correspondant à la Guadeloupe.

Nous avons pris contact par l’intermédiaire de Jean et Nicole avec les bretons de Guadeloupe.

Si Eole est du voyage, nous pensons atteindre les cocotiers pour le 17 Avril.

Il est précisément 8h TU, l’équipage finit d’embarquer, et à 9h précises, les amarres seront larguées.

Amitiés de l’équipage /Les happy-culbuteurs

- gps:29.95,-14.60 20 mars 2012 à 17h30 TU à 118 milles de Las Palmas

vitesse moyenne 5.5 KN, à 22 heures de Las Palmas. Ci-joint deux photos, l’une temps calme, trois voiles à l’avant, l’autre grand-voile à deux ris.

JPEG - 86.3 ko
20 mars 2012
JPEG - 100 ko
20 mars 2012

- gps:31.783333,-13.70 19 mars à 20h15 TU vitesse 5.5 kn cap 205 à 237 milles de LAS PALMAS.

JPEG - 136.6 ko
19 mars 2012

Meteo sur zone très agitée . Ceux de 5 mètres . 2 ris dans la grand voile . Roulis important. Le vent est nettement plus fort qu’annoncé sur les bulletins.

Cette nuit nous avons dû affaler la grand-voile et naviguer sous trinquette seule.

Actuellement les conditions sont nettement améliorées, le soleil brille nous sommes au paradis des dauphins.

- gps:32.683333,-13.266667 19 mars à 10h TU. vitesse 6 KN à 295 milles de Las Palmas

Nous naviguons par 30 kn de vent, grand largue, sous trinquette seule et grand voile à un ris, artimon affalé, la mer est grosse, le bateau roule confortablement !!!

- gps:34.25,-12.65 le 18 mars à 17h TU, vitesse 5.5KN, à 394 milles de Las Palmas.

JPEG - 140.4 ko
18 mars 2012 17h TU
JPEG - 138.6 ko
18 mars 2012 17h TU

Approchons la latitude de Madère pour le bulletin météo

Constatons que nos vents réels sont minimum double voire triple de ceux annoncés ?

Ci-joint deux photos de la cantine du bord.

Nicolas vient de jurer, prenant Neptune à témoin, que de toute sa vie, plus jamais, il ne ferait de bouffe dégueulasse. Conclusion, nous le conservons à bord.

bisous à toutes et tous / les happy culteurs

- gps:36.133333,-12.25 le 17 mars 20h TU :

Ce matin, 18 mars, à 10h30 nous avons doublé le second cap mytique Saint Vincent à l’extrême sud-ouest du Portugal à la latitude 37°N, actuellement nous doublons le mont Gettysburg où les fonds sous-marins passent de -4000m à -20m.

Nous sommes à 506 milles de Las Palmas, soit env 5 jours de mer.

Actuellement le vent est nul, la mer est plate, la bouffe est dégueulasse, mais les dauphins nous organisent des ballets autour de l’étrave.

Nous envisageons de jeter Nicolas le cuistôt par dessus bord.

- gps:38.833333,-11.433333 16 mars à 14h TU à la latitude de Lisbonne et à 670 milles des Canaries.

- gps:40.766667,-10.65 jeudi 15 mars à 14h TU, vitesse 5 KN vent de Nord-Est faible, houle modérée. Sommes à env 800 milles de Las Palmas. Estimation : 7 à 8 jours

- gps:43.616667,-8.916667 - 14 mars 2012 05h00 utc

- gps:44.2,-8.083333 - 20h00 tu, vitesse 6 noeuds, bon vent d’est.

- gps:44.733333,-7.25 - 13 mars 2012 10h50 UTC vitesse : 5.5KN, 100 milles de La Corogne

- gps:45.3333,-6.483333 - 13 mars 02h. Loulou : boite ouverte, grossi trois kilos. Contact avec les écoles dans la matinée.

- gps:47.64414,-3.447114 - 11 mars 17h15 Escale à l’ile de Groix

- gps:47.71109,-3.355815 - Départ de Port Louis le 11 mars

Portfolio

13 mars 2012 10h50 utc 13 mars 2012 20h00 utc 13 mars 2012 20h00 utc

Autres articles




SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0